Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A dix sept ans, Antoine découvrait ce vertige juste au bord d'un plongeoir inédit, le désir de se lancer pour la première fois, les mots à prononcer pour accompagner ce saut de l’ange , ceux qu'il ne fallait pas dire..... - lucie, la premiere fois.d...

Lire la suite

Elle finit par choisir la villa Amandine , un peu éloignée du marché, mais pas loin de la piste cyclable et avec un poste d'observation sur la rue tout à fait convenable. Un détail de la plus grande chambre avait fait sourire Lucie et toute la différence....

Lire la suite

....Sarah fait partie des jeunes femmes qui savent avant d'avoir appris ; elle s'était fondue facilement dans le cérémonial du Normandie en parlant de la pluie de la veille et du soleil attendu pour demain, de sa tante Jacqueline quî adorait le polo,...

Lire la suite

Marlène apprend les choses à leo avec cette douce histoire « il était une fois » , comme un conte d’enfant rassurant, comme pour chasser les démons ; étrange allusion aux berceuses de notre enfance. Marlène pleure tout d’un coup : - Dis quelque chose...

Lire la suite

Mathilde serrait curieusement son sac sur ses genoux et laissait venir les événements, parlait avec un peu de passion de l’art Grec et des fresques du Parthénon qu’il fallait voir absolument au Muséum, constatait sans déception la pluie sur la campagne...

Lire la suite

....Curieuse, elle se pencha un peu en avant, pour voir si le voyageur pouvait ressembler à un pilote d’avion convenable. Elle était décidée, par jeu, à être indulgente, mais décidemment ce type ressemblait à un employé de commerce, presque insignifiant,...

Lire la suite

Le parc Bordelais Le vent n'avait rien d'une rafale, il passait doucement sur la peau pour aller se poser plus loin, sur une branche. Il était encore temps de rester sous les arbres et d’observer l'ombre qui allait et venait dans la fin de l'été. Plus...

Lire la suite

....je ne voyais plus son visage, son corps presque immobile, derrière moi, s’arrêta de danser un instant, pour suspendre, par jeu, les battements de mon cœur emballé. La gitane , février 2004 - La gitane.docx

Lire la suite

......Elodie pouffait quand le prêtre ne la regardait pas, et comme une enfant, à l’école, se tournait rapidement pour chercher du regard, une connivence. Elle était simplement heureuse d’être là, et d’avoir pu rassembler tant de monde, elle qui d’ordinaire,...

Lire la suite

.....Julie laisserait passer tout le dimanche, comme un jour ordinaire d’il y a si longtemps, ferait confiance à cette journée ou le ciel hésitait encore depuis les averses tièdes de la nuit. Elle était vaguement à la chasse..... Julie , avril 2011 -...

Lire la suite
1 2 > >>